Toutes les balades

Balade à Nothomb

OLYMPUS DIGITAL CAMERA PromenadeNothomb (5) PromenadeNothomb (11) PromenadeNothomb (9) OLYMPUS DIGITAL CAMERA PromenadeNothomb (1) PromenadeNothomb (2) PromenadeNothomb (3) PromenadeNothomb (12) PromenadeNothomb (4) PromenadeNothomb (6) PromenadeNothomb (7) PromenadeNothomb (10)

Distance : 7,6 km

Dénivelé : 255 m

Balisage : rectangle bleu sur fond blanc

Télécharger le dépliant

A voir :

  • La chapelle Zahlen datant de 1764. Dédiée au sacré cœur, elle protège les habitants des épidémies. Elle est intégrée dans le mur du moulin qui existait déjà depuis le 14e siècle comme moulin à huile (glands, colza…) avant de devenir au 15e siècle moulin à farine. Il cessa complètement ses activités en 1927. Actuellement, le site est reconverti en habitations privées.
  • La chapelle Thommes avec Piéta à Parette : ce calvaire est exceptionnel. La Piéta en constitue le sujet principal. Initialement dressé à l’extérieur, il a probablement été intégré dans cette chapelle au cours du 20e siècle.
  • La borne frontière 151 : voici une des 287 bornes qui jalonnent la frontière entre la Belgique et le Grand-Duché de Luxembourg. Quelle est son origine ? En 1815 le Congrès de Vienne redessine la carte des Etats et l’actuelle Province du Luxembourg ainsi que le Grand-Duché de Luxembourg deviennent propriétés personnelles de Guillaume d’Orange. Mais après la révolution de 1830, la Conférence de Londres en 1939 sépare des populations qui avaient vécu ensemble depuis 6 siècles : le Luxembourg wallon et la région d’Arlon restent à la Belgique ; le Luxembourg germanophone devient un nouvel état souverain : le Grand-Duché de Luxembourg. En 1843, les autorités décident d’aborner les deux états et c’est ainsi que 287 bornes jalonnent la frontière entre les deux Luxembourg. Elles sont toutes numérotées et portent le blason de la Belgique et du Grand-Duché de Luxembourg.
  • La Réserve domaniale de la vallée de la Nothomb : prenant sa source au Grand-Duché de Luxembourg, la Nothomb (ou Nothomberbaach) dessine une étroite vallée orientée nord-sud, aux versants escarpés couverts essentiellement par des hêtraies. Sur l’étroite banquette alluviale sont installés des prés de fauche plus ou moins abandonnés, aux floraisons estivales diversifiées.

En collaboration avec le Syndicat d’initiative du Val d’Attert

Trace GPX