Energies renouvelables

Depuis quelques années, les énergies renouvelables et les économies d’énergie sont devenues un axe de travail important du programme d’actions dans la Vallée de l’Attert. Compte tenu des enjeux écologiques actuels, il est primordial que chacun prenne conscience de l’intérêt de produire de l’énergie verte tout en consommant moins.

Au niveau du territoire, c’est l’asbl Au Pays de l’Attert qui assure la coordination technique et administrative des projets « énergies » en collaboration avec la commune et le Parc naturel.

L’objectif poursuivi est de tendre vers une indépendance énergétique en combinant trois approches complémentaires : la réduction des consommations énergétiques de l’habitat ancien et futur, le recours aux sources alternatives d’énergies et l’information, la sensibilisation et l’éducation des habitants, des architectes, des entreprises de la construction et bien entendu des générations futures.

Pour atteindre cet objectif, les projets transfrontaliers pouvant apporter de nouvelles solutions et des échanges d’expertises intéressants se succèdent.

Les études de faisabilité et les audits énergétiques ont permis à la commune de connaître les travaux à effectuer dans ses bâtiments et de faire le meilleur choix dans ses rénovations ou constructions.

Les conseils personnalisés et les actions de sensibilisation incitent les ménages à investir dans leur bâtiment et à changer leurs habitudes : conférences, formations, cours dans les écoles, circuits de découverte des énergies, visites de chantiers…

Un achat groupé en électricité et en pellets a permis à de nombreux habitants de faire des économies.

Un pas de plus vers l’autonomie énergétique a été fait dernièrement. Un plan d’actions locales de l’énergie a été établi afin d’atteindre l’objectif fixé par la convention des maires qui consiste à réduire de 20 % ses émissions de CO2 pour 2020.

Plus de 60 % des besoins en électricité de la commune fournis par la biométhanisation qui produit annuellement quelque 6.650.000 kWh de chaleur et 5.300.000 kWh électriques

50 % des besoins de l’école d’Attert couverts par son installation photovoltaïque qui produit annuellement 18.300 kWh

Economie de 37 000 litres de mazout grâce au réseau de chaleur installé dans le bâtiment communal et alimenté par une chaudière à plaquette