Sites remarquables

Réserve naturelle du marais de Grendel

Marais Grendel
Marais de Grendel

La réserve naturelle de Grendel est un patchwork de prés humides, de roselières et de reliquats d’anciens bas-marais alcalins.

Ces anciens prés ont été abandonnés vers 1950 à l’arrivée des tracteurs. En effet, ces terrains trop humides interdisaient l’accès aux véhicules agricoles.

Actuellement, le marais de Grendel appartient à la commune d’Attert.

Situé à cheval sur la frontière belgo-grand-ducale, la réserve est gérée par le Parc naturel et Natagora (bail emphytéotique), côté belge et par Natur & Emvelt, côté luxembourgeois.

Cette zone humide est le refuge d’une faune et d’une flore spécifiques. On peut y observer certaines raretés comme le Saule rampant, la Violette des marais, l’Orchis à larges feuilles, le Cuivré de la bistorte.

Afin de maintenir cette biodiversité, il faut maintenir le milieu ouvert en limitant l’envahissement des saules et en pratiquant un fauchage régulièrement. Chaque année, un chantier transfrontalier est organisé le 2e dimanche de février et d’octobre.

Depuis 2009, l’aménagement d’une plate-forme d’observation, la pose d’un caillebotis et l’installation de panneaux didactiques permettent au public de profiter de ce milieu protégé.

275 m de caillebotis
5 panneaux didactiques
126 espèces de plantes
42 espèces d’oiseaux

Publication : 20 ans d’actions dans le Parc

Carrière de Tattert

Carrière Tattert 300x200
La carrière de Tattert

L’ancienne carrière de Tattert est un site remarquable constitué d’un habitat extrêmement rare en Wallonie : les pelouses calcaires sur sable sec. Ces pelouses sont caractérisées par un couvert végétal bas, plus ou moins ouvert (le sable est généralement apparent), constitué de petites espèces annuelles ou vivaces, accompagnées de mousses et de lichens. Ce milieu est une aubaine pour une série de plantes rares et remarquables comme la Botriche lunaire, l’Œillet deltoïde mais aussi côté animaux, le Lézard vivipare ou encore les abeilles solitaires qui creusent leurs nids dans le sable.

Gestion du site 

L’objectif de la gestion de ce site communal est de conserver les pelouses en gardant le milieu ouvert et le Parc naturel s’y attelle en faisant appel à des sous-traitants, habitants ou jeunes participant à un stage. Des chantiers d’entretien réguliers sont nécessaires : arrachage des pins, des genêts et des ronces, élagage de la falaise et raclage de la surface pour retrouver le sable nu.

Développement 

Grâce à un projet européen Life-herbages, la surface protégée va passer à 8,8 ha et un aménagement du haut de la falaise est en cours pour retrouver ce milieu sec et sableux si propice au développement d’espèces exceptionnelles.

Une demande de classement ayant été introduite, ce site aura très prochainement le statut de Réserve Naturelle Domaniale.

Surface du site : 8,8 ha
29 espèces oiseaux
7 espèces protégées
21 espèces de papillons de jour observées

Étang de Tattert

Etang de Tattert 300x200
Le ponton sur l’étang

Ce lieu autrefois un étang de pêche est actuellement dédié à la nature et au calme.

Un nouveau moine régule la hauteur de l’eau et des panneaux didactiques sur la faune et la flore sont répartis autour de l’étang.

Un ponton en bois surplombe l’étang afin d’observer au mieux la vie grouillante de l’eau.